logo bad18
logo Bad18

Jouer à domicile n’est pas une garantie de succès mais l’issue de certaines rencontres par équipe tendrait à prouver que c’est un facteur chance : La dernière en date, jouée face à la tête de poule (EBPS12-2) est de celles-là …
Disputée à l’extérieur, la rencontre-aller avait elle nettement tourné à l’avantage de nos adversaires, très performants en double quoique friables en simple mais qui jouaient alors sur leurs “terres”.
Cette autre journée de championnat (la 4ème) avait donc laissé un goût d’inachevé à notre équipe Interclubs, le score final (4-1 pour EBPS12) reflétant mal l’âpreté de certains matchs, finalement assez équilibrés.
C’est donc avec le souci de mieux faire et surtout de défendre nos couleurs (chez BAD18, c’est force Rouge) que nous avons abordé le match-retour, à l’occasion de la 9ème journée, soit le 25 janvier : Et cette affiche qui s’annonçait belle (entre les 1ers et 3èmes au classement général – nous) n’a pas déçu …
Sous les encouragements d’autres joueurs du club, venus s’entraîner à Tristan Tzara, c’est une team BAD18-5 rajeunie (avec le renfort de Yann, notre Cadet) qui par suprise, a surclassé l’équipe EBPS12, signant-là une belle victoire sur un score serré (3 à 2).
Pour prendre le dessus cette fois, il aura fallu mouiller le maillot, notamment dans deux matchs négociés en trois sets : le SH3 et le DH1.
Entretenant le suspense, pour la plus grande joie des spectateurs de circonstance, Ludovic s’est sorti d’un match-piège (le SH3) qu’il a failli perdre en deux sets.
Rasséréné par le gain in extremis du 2ème (sur le score éloquent de 22 à 20), Ludo a alors repris confiance dans le 3ème et imposé son rythme à un adversaire rattrapé par la fatigue.
Quant à Gatien et Jacques, alignés en double, ils ont fait parler leur expérience dans une atmosphère électrique, pour s’imposer à l’arraché dans le 3ème set, prenant au passage leur revanche sur le DH1 du match-aller (perdu à l’époque) : Que d’émotions !!!
Dans les deux cas (match aller/match retour), la paire alignée par EBPS12 se voulait plus forte sur le papier, d’après le classement ou l’âge moyen de leurs joueurs … et pourtant ?
Pour ceux qui en douteraient encore, le badminton n’a donc rien d’une science exacte. Et ce sport qui comme d’autres demande du tempérament, sourit parfois aux challengers, pour des raisons obscures qui dépassent la technique ou la taquetique (chère à Didier).
L’esprit d’équipe, l’ambiance autour du terrain, le soutien plus ou moins sonore du public (à domicile) sont autant de facteurs qui peuvent décidément faire basculer une rencontre, même en division masculine du championnat Interclubs !!!

Catégories : interclub

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *