Un démarrage difficile
Le début de saison a été difficile, marqué par des blessures (Pas de chance pour Eric et Didier) et un demi blessé (Denis). Nous avons eu quelques difficultés à aligner notre équipe type !

La particularité de la DM, c’est que les classements ne veulent strictement rien dire. Un P12 ou un NC peut battre un D8… ou réellement être débutant. C’est assez déroutant par rapport à d’autres sports de raquettes où les classements sont tout de même plus représentatifs. Mais le Bad, c’est une passion. Et l’âge aidant, même si l’on joue toujours pour la gagne, on ne joue plus pour un classement. En tout cas c’est vrai pour moi qui approche des 40 ans!

Globalement notre poule est à notre niveau en dehors de RCF qui dispose d’une meilleure équipe. Nous avons perdu 5-0, même si nous avons joué 2 belles serrées. Une nouvelle fois, nous n’avions pas aligné tous nos joueurs, mais nous avons pu compter un joker. L’expertise de Jack fut bien utile pour calmer les nerfs d’un capitaine en hurlant parce qu’il joue comme un pied !

La dernière rencontre de la phase aller

Mais parlons plutôt de la dernière journée de la phase aller. Cette rencontre se devait d’être spéciale : nous venions de recevoir nos maillots d’équipe. Elle a fière allure l’équipe 5. On pourrait croire, à les voire s’approcher des terrains, qu’ils sont de l’équipe 1. Enfin, jusqu’à ce qu’ils échangent leurs premiers volants…
Denis a fait un très beau match en simple, avec un deuxième set très accroché. Tient bon Denis, encore quelques entraînement en simple et tu pourras rapidement gagner ton premier simple! Wilson qui râlait encore d’avoir cassé sa raquette lors d’une des précédentes rencontres (merci Simon!) a su se reprendre pour gagner les deux derniers set de son simple. Grands sourires en fin de rencontre : le sentiment du devoir accompli !
Simon, l’homme au passing revers à deux mains, accompagné de Denis, n’ont pas pu faire fasse à la paire adverse. La spécialité de Simon est telle qu’elle surprend autant son coéquipier que les adversaires. C’est beau, c’est une prise de risque immense… mais au final pas très efficace. Désolé Simon, il fallait que l’on conserve ta particularité dans les arcanes de l’histoire de Bad18.
L’autre double était joué par Wilson et moi. Nous n’avons pas sorti un grand jeu, mais en jouant efficacement, nous avons plié le matche en 2 sets.

Enfin sur le dernier match, oui on aime bien jouer la matchs dans le désordre et finir par le simple 1. On est comme ça dans la CinQ ! Après m’être fait laminé sur le premier set, j’ai pris un net avantage sur le deuxième set à 15/5, mais le malotru a eu assez de sang froid et d’adresse pour remonter à 20/20 ! Quel suspense! Vous vous demandez comment se termine cette rencontre. Petits curieux!
Le résultats vous le connaissez déjà. Tout Bad18 chantait de joie, les anges sont descendu avec leurs trompettes ! Comment ça j’exagère… Bref, j’ai remporté le deuxième set et après un troizième set serré, nous avons remporté ce précieux point qui nous a permis de remporter notre première rencontre.

Nous attaquons donc la phase retour avec de nouveaux maillots sculptant nos corps d’athlètes, le retour de nos joueurs blessés, le renfort de Jack, et un moral d’acier. Les victoires vont s’enchaîner!

Le Capitaine de l’équipe 5

Catégories : interclub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *